LIRE L'ARTICLE


Ontographie(s) et eccéités
Le lac des signes et les êtres textués

Luís Lima

___________________________________________________________________


Résumé
: Pour pouvoir penser, quel que soit le genre de pensée, la pré-existence d'une audition est nécessaire, comme celle d'une vision, d'un tact, d'une expérimentation vécue, glanée, sélectionnée et inscrite sur cette carte de la pensée qu’est la chair du cerveau. Il n’y a donc pas d'être sans inscription, il n'existe pas d'être qui ait une conscience de soi sans la réalité d’une trace, d’un graphe, d’une écriture tracée en soi, sur soi, hors soi. Le tracer de cette carte se trouve être le plan d'immanence. Le mode d'inscription est sa graphie, une ontographie. Ce qui enchaîne chaque graphe, chaque extrait ou « extract » de la pensée du monde, c'est l'eccéité, ce genre d'individuations singulières et différentielles qui sont des évènements purs dans le devenir d’une vie.

Discipline : Philosophie, Littérature

Mots-clés : expressivité, ontologie, individuation, création littéraire, corps, forces, signes, composition, ontographie, eccéité

Plan :
- Introduction. La pensée contient déjà le numérique…
- De la citation à la « sitation » : Lire, Penser, Écrire
- Eccéités, Graphes et Extracts
- Qu’est-ce qu’une Ontographie ?
- Comment se faire une ontographie ?
- Ontographie de Luís Lima : Corps Atlantique, Année 1143 – par les AL

___________________________________________________________________


Pour citer cet article
:
Luís Lima, « Ontographie(s) et eccéités. Le lac des signes et les êtres textués », Réel-Virtuel, n°1, « Textures du numérique », février 2010.
http://reelvirtuel.univ-paris1.fr/index.php?/revue-en-ligne/luis-lima/

___________________________________________________________________


Présentation de l’auteur
: Après son Master en Culture Contemporaine et Nouvelles Technologies en 2004, à Lisbonne, Luís Lima a publié son mémoire sur l’esthétique du concept d’eccéité : Estética da Ecceidade, o Traçar de uma carta (éd. Minerva-Coimbra, Lisboa, 2008). Comme traducteur et journaliste indépendant, Luís Lima a traduit en portugais et écrit sur les œuvres de Pierre Klossowski, Michel Foucault, Paul Valery, Bernard Stiegler et Slavoj Zizek, entre autres. Il travaille actuellement sur les ontographies de l’immanence, dans le cadre d’un doctorat en cotutelle, en Littérature Française à Paris, sous la direction d’Antoine Compagnon, et en Philosophie, à Lisbonne, sous la direction de José Gil.

Contact mail : luisfmlima(at)gmail.com

Site Internet : http://luislima.tk

___________________________________________________________________


LIRE L'ARTICLE