LIRE L'ARTICLE


Portraits virtuels
et mémoire inachevée de l’Autre
chez Catherine Ikam

Marine Pillaudin

___________________________________________________________________


Résumé
: L’opposition qui s’érige entre les nouvelles technologies et le concept d’archéologie est aujourd’hui remise en question par la création de dispositifs numériques capables de réactiver en images des liens depuis longtemps disparus. Catherine Ikam nous le démontre par la création d’environnements virtuels mettant en jeux l’histoire du visage et la quête identitaire qui lui est associée. L’utilisation du numérique permet à l’artiste d’élaborer une relecture contemporaine de la pratique du portrait.

Discipline : Arts plastiques

Mots-clés : mémoire, identité, portrait, double, souvenir, fragment, dispositif, déploiement, altération

Plan :
- Reconstituer
- Restaurer
- Restituer

___________________________________________________________________


Pour citer cet article
:
Marine Pillaudin, « Portraits virtuels et mémoire inachevée de l’Autre chez Catherine Ikam », Réel-Virtuel, n°3, « Archéologie des nouvelles technologies », avril 2012.
http://reelvirtuel.univ-paris1.fr/index.php?/revue-en-ligne/3-pillaudin/

___________________________________________________________________


Présentation de l’auteur
: Marine Pillaudin est professeur agrégée d’Arts plastiques et doctorante en Arts plastiques sous la direction d’Éliane Chiron à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle mène une réflexion sur les notions de transitoire et de transitionnel dans le jeu créateur à partir de l’analyse d’images photographiques, cinématographiques et vidéographiques.

___________________________________________________________________

LIRE L'ARTICLE